Livraison rapide et gratuite · Détails
commandes + de 90 $ partout au Canada

Les cires pour bois à l'épreuve des siècles

Dès l'Antiquité, la cire fut employée sur les meubles et boiseries intérieures pour ses qualités nourricières, plastifiantes et décoratives. Au court du siècle dernier et plus particulièrement en Amérique, la cire fut très souvent remplacée par des vernis et des laques synthétiques.

Les cires offrent une bonne protection contre la poussière et les taches, elles sont par contre très peu résistantes à l’eau et à l'alcool, c'est pourquoi on ne les utilise habituellement pas sur les planchers et les surfaces très sollicitées comme les dessus de table de cuisine.

Pour permettre l'application des cires, elles doivent être dissoutes avec de l’essence de térébenthine, de l’essence minérale, du terpène d'orange ou du toluène. Pour ce faire, certaines cires tel que le carnauba auront besoin d'être préalablement fondues en les chauffant à leur point de fusion. À ce moment on pourra les colorer avec tout type de pigments naturels.

Une bonne cire doit être ni trop dur (car elle serait difficile à appliquer) ni trop molle (car elle n'offrirait qu'une très faible protection). Chaque type de cire possède ses caractéristiques, par conséquent une quantité différente de solvant sera nécessaire afin de facilité son application sur le bois. Certains types de cires ont avantage à être mélangés entre eux afin de bénéficier de leurs caractéristiques.

Les principaux types de cires utilisés en finition du bois sont :

Cire d'abeille

  • Tirée des alvéoles construites par les jeunes abeilles à miel
  • Elle est molle et nourricière
  • Fini satiné
  • Point de fusion entre 61° et 69° C.

Cire de Carnauba

  • Tirée des feuilles du palmier à cire originaire du Brésil
  • Jaune, brunâtre ou brune, très dure et cassante
  • Apporte brillance , résistance et imperméabilité au fini
  • Point de fusion entre 83°C et 88°C.

Cire de candellila

  • Tirée des feuilles d'un buisson originaire du nord du Mexique et du sud-ouest des États-Unis.
  • Jaune à brun café au lait, dure et un peu cassante
  • Facile d'application et d'entretien, elle a par contre avantage à être utilisée avec d'autres types de cires afin d'ajouter de la résistance et de la brillance au fini.
  • Fini mat-satin
  • Point de fusion entre 67°C et 79°C

Cire de gomme laque

  • On l’obtient à partir du décirage de la gomme laque.
  • Jaune clair à brun foncé, plus dure que la cire de Carnauba , elle est moins brillante, à utilisér en petites quantités dans des mélanges.
  • Son vieillissement augmente sa dureté et son point de fusion, très bon substitut à la cire de Carnauba
  • Point de fusion 72° à 84°

Cire microcristalline

  • Cire minérale, tirée lors du raffinage du pétrole
  • Blanche, dure et cassante
  • Ne s'utilise pas seule, doit être ajoutée à une recette.
  • Point de fusion entre 77°C et 88°C

Cire de paraffine

  • Cire minérale, tirée lors du raffinage du pétrole
  • Semblable à la cire microcristalline mais moins dense et plus molle.
  • Gagne à être utilisée avec la cire de Candellila
  • Point de fusion entre 47°C et 66°C

En fabriquant vos cires vous même vous avez l'avantage de choisir vos types de cires, de solvants et de pigments.
Par contre, beaucoup de personnes trouvent laborieux de fabriquer leurs propres cires, il existe sur le marché plusieurs types de cires prêtes à l'emploi à des prix variant entre 15$ et 25$ canadiens le 500 ml.

L'application de cire est simple et facile :

  1. Appliquez une couche mince à l'aide d'un pinceau à poils court sou de mèche coton
  2. Avant que la cire ne soit complètement figée, enlevez l'excédent de cire en frottant doucement la surface à l'aide de mèche coton.
  3. Laissez sécher minimum 2 heures entre les couches , 2 à 3 couches seront nécessaires.
  4. Pour obtenir le maximum de brillance il est préférable de polir 24 à 48 heures après la dernière application. Pour le polissage , certains artisans utilisent une brosse de plume d’oie, elle est très efficace sur les bois durs mais peut endommager les bois tendres. Plusieurs optent pour le bon vieux bas de laine ou même une simple brosse à plancher en nylon, l’important est de bien polir pour dégager tout le brillant de votre cire.

Il est possible d'appliquer un scellant sous une cire pour protéger le bois de l’eau et l'alcool. Par contre, la cire ne pourra plus colorer le bois et le résultat sera plus brillant qu'un fini seulement à la cire.

Il est conseillé de réappliquer une couche de cire environ à chaque année.
Après plusieurs années, à force d'en rajouter, un meuble peut s'encrasser, dans ce cas, il faut enlever la vieille cire avec un décireur, et réappliquer de la cire.

Les cires sont aussi présentent dans certaines peintures décoratives, enduits muraux, vernis et peintures artistiques (beaux arts).

La prochaine fois que vous regarderez et toucherez un meuble ciré, vous constaterez que ce sont le bois et la cire qui brillent, parce que les cires ne créent pas de film en surface du bois.

René Carrier - 20 septembre 2007, 12:01
Support technique

La première couche ne doit-elle pas être plus diluée de térébenthine que les couches suivantes ?
Merci de la richesse de votre site et de répondre à ma question .

Henri de Cayeux - 2 décembre 2007, 07:51

Aujourd'hui avec les cires préparées, disponibles sur le marché vous n’avez pas à craindre de les appliquer sans dilution. Par contre si vous voulez une meilleur pénétration de votre cire vous pouvez la chauffer dans un petit bain d’eau très chaude pour la ramollir, de cette façon elle se logera plus profondément dans la fibre de bois. Si vous composez vous-même vos cires vous pouvez augmenter la dose d’essence de térébenthine ou terpène d’agrume pour faire une cire plus onctueuse et plus pénétrante.

René Carrier - 2 décembre 2007, 11:19
Support technique

Un ami apiculteur m'a fourni de la cire. J'aimerais essayer de la dissoudre avec de la térébenthine. Dois-je ajuster la consistance (proportion cire et diluant) au pif ? Y'a t-il une recette ? est-ce un secret bien gardé...

Merci

stéphane bergeron artisan-ébéniste - 9 janvier 2008, 13:02

Peux-t-on appliquer un vernis sur une cire à patiner?

Un gros merci

Nathalie - 20 avril 2008, 08:38

Oui, généralement on utilise comme vernis sur les cires , un vernis matine appliqué au tampon ou un vernis gomme laque.

René Carrier - 20 avril 2008, 11:17
Support technique

que peut on utiliser comme cire pour un table de cuisine qui soit assez solide merci

mef - 5 juillet 2008, 10:16

Le secret n'est pas le type de cire comme le scellant (fond dur) que vous devez appliquer avant la cire pour bien sceller les pores du bois. Les cires sont toutes plutôt fragile à l'humidité et doivent être entretenues régulièrement.

René Carrier - 7 juillet 2008, 08:44
Support technique

Listes de prix · Commandes téléphoniques · Politique de vente · Confidentialité